Le secteur high-tech révolutionne l’agriculture : les tendances de la robotique

03-03-21 09:00:00

L’agriculture est en train de vivre une révolution high-tech. En effet, les producteurs du secteur primaire se tournent de plus en plus vers la robotique pour relever de multiples défis. Les entreprises agro-industrielles sont aux prises avec de nombreux problèmes : Comment maîtriser les coûts tout en produisant suffisamment d’aliments à des prix compétitifs pour nourrir la planète ? Comment s’assurer une main d’œuvre suffisante pour les récoltes avec la pandémie qui limite les déplacements professionnels ? Et comment se conformer aux normes de développement durable attendues par les détaillants alimentaires, les consommateurs et les gouvernements, tout en continuant à dégager des bénéfices ? Les technologies innovantes et l’automatisation des tâches peuvent aider à surmonter ces défis, comme le montre ce résumé des dernières tendances en robotisation.

Le marché mondial des robots agricoles

La valeur totale du marché mondial des robots agricoles devrait augmenter pour passer de 1,9 milliard de dollars en 2019 à 7,7 milliards de dollars en 2025, soit un TCAC de 26,27 % selon la Precision Agriculture Market Growth Rate Analysis by 2025 | BIS Research. Les États-Unis, l’Europe, l’Australie et le Japon sont les principaux pays à avoir adopté des systèmes robotisés et des machines agricoles autonomes pour remplacer la main d’œuvre humaine dans l’accomplissement de tâches agricoles banales. Alors que les systèmes robotisés sont déjà bien établis dans l’industrie laitière, les opérations de récolte, de cueillette et de désherbage vont rapidement rattraper leur retard au cours des cinq prochaines années. Le premier catalogue de robots au monde publié par Future Farming présente 35 robots de plein champ et robots de récolte, qui seront disponibles en 2021 à la vente, à la location ou pour des solutions de crédit-bail. Leurs constructeurs ont déjà près de 2 000 unités en service sur le terrain, à des prix allant de 9 995 EUR à des montants exorbitants de 590 000 EUR.

Robots de récolte et de cueillette

Les robots de récolte et de cueillette sont très importants pour des productions agricoles de grande valeur, comme les raisins de cuve dont la récolte est traditionnellement laborieuse et chronophage. Les innovations, comme la nanotechnologie, la science des matériaux et la mécatronique, permettent aux robots de cueillette non seulement de détecter les fruits et d’analyser leur maturité, mais aussi de les saisir et de les détacher sans les endommager.

À en croire Future Farming, des robots de récolte voire des drones de récolte pourraient être déployés dans un avenir proche pour récolter des fruits et des légumes, dont le brocoli, les agrumes, le chou-fleur, les kiwis, les tomates, les concombres, les poivrons, la salade, les mangues et les pastèques. Certains robots de plein champ peuvent même prendre à leur actif des travaux normalement effectués par des tracteurs, dont le travail du sol, les semis, la protection des cultures et le fauchage.

Robots de désherbage

Une fois de plus, les cultures de grande valeur (dont plusieurs types de salade, les fraises, les myrtilles, les oranges et d’autres agrumes, ainsi que les raisins de cuve) semblent être les applications les plus rentables pour les robots de désherbage. Ces robots sont particulièrement utiles sur des terrains escarpés qui présentent un danger pour la main d’œuvre et le matériel. Grâce à une technologie de précision, les robots de désherbage peuvent aussi pulvériser des doses d’herbicides ultra-localisées sur les mauvaises herbes, en évitant ainsi les cultures, ce qui réduit considérablement la quantité de produit utilisé.

Robots de traite

Comme les robots de traite contribuent à améliorer la productivité et le rendement du processus de traite, les producteurs laitiers sont en train d’abandonner progressivement les méthodes de traite traditionnelles pour des procédés automatisés, afin de pouvoir, d’une part, répondre à la croissance exponentielle de la demande de lait mondiale et de faire face, d’autre part, à la pénurie de main d’œuvre. On s’attend à ce que la part de marché se déplace au cours des prochaines années des unités autonomes aux unités à stalles multiples, puis aux unités rotatives avancées. Les systèmes automatiques d’alimentation et de nettoyage des étables contribuent également à améliorer l’efficacité du secteur d’activité.

Drones/UAV

Le marché mondial des drones agricoles devrait enregistrer une croissance régulière au moins au cours de l’année 2021, en raison d’une prise de conscience grandissante de leur utilité dans des applications liées à l’agriculture. Les entreprises agro-industrielles utilisent des drones (ou UAV, de l’anglais Unmanned Aerial Vehicles - aéronefs sans équipage), entre autres, pour collecter des données utiles à l’analyse des sols, la plantation, la pulvérisation et le suivi des cultures, l’irrigation et l’évaluation de la santé du bétail. La chute des prix des composants et les améliorations en termes de stabilité et de fiabilité devraient multiplier le nombre d’acteurs présents sur le marché et les offres à coût relativement bas, en particulier de Chine.

Modèles de tarification RaaS (Robot as a Service)

Le retour sur investissement de robots agricoles dépendra dans une large mesure du choix des agriculteurs et des producteurs de considérer le robot comme un produit (RaaP) ou comme un service (RaaS). En d’autres termes, il dépendra de leur choix de comptabiliser l’investissement comme une dépense en capital ou comme une dépense opérationnelle. Un grand nombre d’agriculteurs choisissent encore le modèle CAPEX et achètent le matériel directement au constructeur. Cependant, le degré de flexibilité élevé et les coûts plus faibles associés aux modèles RaaS devraient faire évoluer les mentalités avec le temps, en particulier si les constructeurs de robots proposent un modèle de tarification RaaS pour accélérer l’adoption et l’accessibilité des robots dans le secteur agricole.

Les modèles « Drones as a Service » sont également en train de gagner du terrain, car les prestataires de services tiers se lancent de plus en plus dans la location et l’exploitation du matériel. Le modèle du drone en tant que service est plus économique pour des exploitations agricoles de petite taille et répond à la tendance actuelle qui est au partage des actifs agricoles.

Un partenariat pour anticiper les besoins d’un monde en pleine évolution

DLL, une société fière d’appartenir au Groupe Rabobank, est un partenaire de premier rang qui apporte des solutions de financement d’équipements et d’actifs technologiques à l’agriculture et à l’industrie alimentaire. Forts d’une connaissance approfondie de ces deux secteurs, nous créons des solutions de financement durables pour les fabricants, revendeurs et utilisateurs finaux d’actifs et d’intrants dans plus de 30 pays. Allant au-delà de la mise à disposition de capitaux et aidant nos partenaires à anticiper les besoins d’un monde et d’un marché en pleine évolution.

Appel à action

Si vous avez des questions sur la manière dont DLL peut vous aider à financer vos projets de robotisation, veuillez nous contacter ou visiter notre site web pour plus d’informations.